image

Australia’s Rio Tinto exits state mining lobby amid climate rift

(Reuters) – Rio Tinto, one of the largest Australian mining companies, on Thursday confirmed its exit from the state mining lobby group after raising concerns that its policy on expansion of coal mines did not align with the Paris Climate Agreement.

Global firms have been looking to appease regulators and shareholders by aiming for higher emission cuts across their operations to align with the Paris deal.

“After careful consideration, Rio Tinto will not renew its membership with the Queensland Resources Council (QRC) for the 2022-2023 financial year,” Kellie Parker, Rio Tinto’s Australia chief executive officer, said in an emailed statement, without specifying the reason for its exit.

The global miner’s exit from the council comes after BHP had suspended https://reut.rs/3jHCVBi its membership in 2020 with the lobby group, which had at the time campaigned against the Greens political party ahead of an election in coal-rich Queensland state.

Investor advisory firm Australasian Centre for Corporate Responsibility (ACCR) had filed in February a shareholder resolution to Rio Tinto to suspend its membership with the resource council.

“While Rio Tinto’s exit from the QRC may have been triggered by ACCR’s shareholder resolution, the company was under increasing pressure from its shareholders to rein in obstructive lobbying by its industry associations”, ACCR said in a separate statement.

ACCR said the other members “that claim to be supportive of the Paris Agreement – including Anglo American, BHP, Origin Energy and South32 – must follow Rio Tinto and exit the QRC.”

(Reporting by Navya Mittal and Indranil Sarkar in Bengaluru; Editing by Sherry Jacob-Phillips)


Source link

0 0 votes
Article Rating

 
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.