image

Résultats de JPMorgan, IPP américain, hausse des taux au Canada et en Nouvelle-Zélande

© Reuters

Par Geoffrey Smith

Investing.com — La saison des résultats américains commence sérieusement avec les rapports de JPMorgan (NYSE:), Blackrock (NYSE:) et Fastenal (NASDAQ:). Les données sur l’inflation des prix à la production, les demandes de prêts hypothécaires et les taux d’intérêt sont également attendus. La Banque du Canada devrait relever ses taux d’intérêt et ses homologues néo-zélandais les augmenter de 50 points de base. L’inflation continue également de grimper en flèche en Europe. La guerre en Ukraine entre dans une nouvelle phase alors que Joe Biden accuse Vladimir Poutine de commettre un génocide, et le pétrole est en hausse avant les données sur les stocks américains. Voici ce qu’il faut savoir sur les marchés financiers ce mercredi 13 avril.

1. Données sur l’IPP américain et les prêts hypothécaires

L’inflation, et la réponse politique à celle-ci, restent au centre des préoccupations mercredi, avec les américains pour le mois de mars à 14h30, un jour après que l’indice des prix à la consommation ait augmenté de 8,5%, un nouveau sommet en 40 ans.

Les analystes prévoient une augmentation des prix de 1,1 % sur le mois, ce qui serait la plus rapide augmentation en 14 mois et une preuve solide que ce que les décideurs politiques croyaient l’année dernière être un phénomène passager s’est transformé en quelque chose de beaucoup plus durable.

Il y aura également des données de la Mortgage Bankers Association sur les hebdomadaires de prêts hypothécaires et sur les . Les dernières données hebdomadaires de ces séries ont montré un net refroidissement de la demande de prêts hypothécaires, le taux à 30 ans ayant atteint son plus haut niveau depuis la fin de 2018. Le président de la Réserve fédérale de Saint-Louis James Bullard a déclaré au Financial Times qu’il était “fantaisiste” de penser que la Fed peut faire baisser l’inflation simplement en relevant les taux à leur niveau neutre.

2. La Nouvelle-Zélande augmente ses taux de 50 points de base alors que la BoC se prépare à se réunir ; l’inflation au Royaume-Uni et en Espagne fait rage

La propagation mondiale de l’inflation se poursuit. Le Royaume-Uni est devenu le dernier pays à annoncer une plus élevée depuis 30 ans, à 7 % en mars. Ce chiffre est supérieur aux attentes, tout comme l’augmentation de 11,9 % des prix à la production.

Le plus grand supermarché du pays, Tesco (LON:), a vu son action chuter brutalement après avoir averti que la nécessité de répondre à ces évolutions réduirait son bénéfice d’exploitation d’environ 10 % au cours des 12 prochains mois.

En Espagne, l’inflation des prix à la consommation a été confirmée à 9,8 % en mars.

Dans la nuit, la Reserve Bank of New Zealand est devenue la première banque centrale d’une économie avancée depuis le début de la pandémie à rehausser son taux d’intérêt directeur de 50 points de base. Il s’agit de la plus forte hausse depuis 22 ans. La devrait lui emboîter le pas à 16h00 en portant son taux directeur de 0,5 % à 1,0 %.

3. JPMorgan s’apprête à donner le coup d’envoi de la saison des résultats ; les actions sont en hausse avant l’ouverture

JPMorgan donne le coup d’envoi de la saison des résultats du premier trimestre avec ce qui, dans les circonstances actuelles, sera probablement un instantané crucial des tendances du crédit dans l’économie américaine. La rentabilité de l’activité principale de prêt est susceptible de subir des pressions à mesure que l’écart entre les taux d’intérêt à court et à long terme se réduit.

Les analystes s’attendent à ce que la banque publie un ajusté par action de 2,70 dollars pour un chiffre d’affaires de 30,63 milliards de dollars.

Les actions américaines devraient ouvrir en hausse, inversant les pertes enregistrées mardi en réponse aux chiffres de l’IPC de mars.

A 14h15, les étaient en hausse de 105 points, soit 0,3%, tandis que les étaient également en hausse de 0,3% et les de 0,4%.

Les sociétés suivantes présenteront également leurs résultats du premier trimestre : (NYSE:), et .

4. La guerre en Ukraine approche d’une nouvelle phase ; Biden accuse Poutine de génocide

La guerre en Ukraine est sur le point d’entrer dans une nouvelle phase, les troupes russes préparant de nouvelles attaques contre la région de Donbas, dans l’est du pays, après avoir achevé la conquête de la ville de Mariupol. Les 1 000 derniers défenseurs de la ville se sont rendus mercredi après avoir résisté pendant plus d’un mois à d’intenses bombardements de roquettes et d’artillerie qui ont fait de nombreuses victimes civiles.

Mardi, le président américain Joe Biden a, pour la première fois, accusé le président russe Vladimir Poutine de génocide, en réponse à des preuves de plus en plus nombreuses – diffusées haut et fort par la télévision d’État russe – que la politique russe consiste à détruire la nation ukrainienne. Poutine a déclaré mercredi que le principal objectif de la Russie était d’aider la population russophone de Donbas.

5. Le pétrole en hausse avant les inventaires de l’EIA ; l’assouplissement du confinement de Shanghai est imminent

Les prix du pétrole brut sont repassés au-dessus de 100 dollars le baril, après un rapport mitigé de l’American Petroleum Institute sur les stocks américains mardi, et après des signes indiquant que le verrouillage de Shanghai et d’autres régions de Chine pourrait bientôt être au moins partiellement levé.

Dans son rapport mensuel, l’Agence internationale de l’énergie a réduit son estimation de la demande chinoise de 925 000 barils par jour ce mois-ci, ainsi que son estimation de la demande mondiale en 2022 de 260 000 barils par jour en moyenne.

Les données de l’Energy Information Administration à 16h30 pourraient contribuer à clarifier l’état de la demande américaine. Mardi, l’API a indiqué que les stocks de brut ont augmenté de plus de 7,7 millions de barils la semaine dernière, soit la plus forte hausse hebdomadaire depuis plus d’un an. Cependant, les stocks d’essence ont chuté de plus de 5 millions de barils, leur plus forte baisse hebdomadaire depuis août.

À 14h20, les contrats à terme sur le étaient en hausse de 1,4 % à 101,97 $ le baril, tandis que le était en hausse de 1,7 % à 106,40 $ le baril.


Source link

0 0 votes
Article Rating

 
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.