image

Le yen s’effondre, les résultats de Netflix, l’offensive russe

© Reuters

Par Geoffrey Smith

Investing.com — Les rendements obligataires américains ont atteint 3 %, poussant le dollar à un nouveau sommet en 20 ans contre le yen. La Russie entame son offensive contre l’est de l’Ukraine alors que les sanctions frappent sa production pétrolière. Les prix du brut baissent encore en raison des inquiétudes persistantes concernant la vigueur de la demande chinoise. Les actions devraient ouvrir sur de nouveaux plus bas d’un mois, les résultats de Netflix et les mises en chantier et permis de construire de mars étant les grands événements du calendrier. Voici ce qu’il faut savoir sur les marchés financiers ce mardi 19 avril.

1. Le yen s’effondre alors que les commentaires de Bullard font grimper les rendements

Le dollar a repris sa marche en avant après que le président de la Réserve fédérale de Saint-Louis, James Bullard, ait évoqué la possibilité que la banque centrale relève le taux cible des fonds fédéraux de 75 points de base lors de sa réunion de mai.

Bullard, qui se situe à l’extrémité hawkish du spectre de la Fed, a déclaré qu’une telle mesure ne serait pas son “scénario de base”, mais au cours des six derniers mois, il a régulièrement devancé le reste des principaux décideurs de la Fed en identifiant la nécessité d’un resserrement de la politique monétaire.

Ses commentaires ont fait grimper le rendement des obligations du Trésor à 3 % pour la première fois en plus de trois ans, tandis que l’écart de rendement croissant avec le Japon, dont la banque centrale refuse toujours d’envisager un resserrement de la politique monétaire, a provoqué un nouveau carnage dans la paire , le dollar atteignant un sommet de 20 ans à 128,46 contre le yen.

2. La Russie entame la campagne de Donbas

La Russie a commencé sa longue offensive attendue contre la région orientale ukrainienne de Donbas, selon le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

Des roquettes de longue portée ont également frappé la capitale Kiev et la ville de Lviv, dans l’ouest de l’Ukraine, au cours du week-end, alors que Moscou tentait d’arrêter le flux d’armes occidentales vers les forces gouvernementales. Contrairement aux affirmations russes de la semaine dernière, la résistance ukrainienne se poursuit dans la ville assiégée de Marioupol, dont les défenseurs ont refusé les demandes successives de reddition.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a quant à lui rejeté les affirmations des services de renseignement occidentaux selon lesquelles Moscou envisagerait d’utiliser des armes nucléaires tactiques pour remporter la victoire, malgré l’échec patent de ses forces conventionnelles à atteindre leurs objectifs initiaux.

La guerre en Ukraine est l’un des principaux facteurs à l’origine de la décision de la Banque mondiale, lundi, de réduire ses prévisions de croissance mondiale pour 2022 à 3,2 %, contre une estimation précédente de 4,1 %.

3. Les actions devraient ouvrir en baisse ; les services de streaming sont moroses avant le rapport de Netflix

Les marchés boursiers américains devraient tester de nouveaux plus bas d’un mois à l’ouverture, la dernière hausse des rendements obligataires américains et la perspective d’un ralentissement économique mondial pesant sur les perspectives. Le passage de témoin entre l’Asie et l’Europe n’a pas aidé, les actions chinoises n’ayant pas réussi à poursuivre la reprise de lundi en réponse à un large éventail de mesures de soutien économique.

Vers 14h15, les étaient en baisse de 60 points, soit 0,2%, tandis que les étaient en baisse de 0,3% et les en baisse de 0,4%.

Parmi les valeurs susceptibles de faire l’objet d’une attention particulière, citons Netflix (NASDAQ:), qui publiera ses résultats après la cloche. Des données récentes en provenance du Royaume-Uni ont suggéré que les ménages pressés sont en train d’annuler leurs abonnements de streaming à un taux record (bien que Netflix soit le moins touché). Twitter (NYSE:) reste également dans la ligne de mire, alors que des rapports indiquent que des géants du capital-investissement pourraient aider Elon Musk à briser la pilule empoisonnée de défense de la société contre son offre hostile.

Johnson & Johnson (NYSE:), Lockheed Martin (NYSE:), Travelers (NYSE:), IBM (NYSE:) et Halliburton (NYSE:) doivent également publier leurs résultats dans le courant de la journée.

4. Les actions chinoises vacillent alors que la stratégie Zéro COVID l’emporte sur les mesures de relance

Shanghai a enregistré ses premiers décès dus au COVID-19 depuis plus de deux ans, la Chine ne montrant aucun signe d’abandon de sa politique de tolérance zéro à l’égard de cette maladie. Tangshan, la plus grande ville sidérurgique du pays, a annoncé trois jours de tests de masse qui risquent de peser sur la production des usines.

Les actions chinoises ont chuté après une brève reprise lundi, peu convaincues que les 23 mesures annoncées par le gouvernement et la banque centrale – y compris une réduction plus faible que prévu de 25 points de base du ratio de réserve obligatoire – seront suffisantes pour soutenir la croissance. La répression réglementaire du streaming en direct de jeux vidéo, qui a touché les actions de Bilibili (NASDAQ:) et de Kuaishou (HK:), a également nui au sentiment.

Bank of America (NYSE:) est devenue la dernière grande banque à réduire ses prévisions du PIB chinois, prévoyant désormais une croissance de 4,2 %, contre 4,8 % précédemment. Le rapport sur le de la Chine avait déjà fait état d’un fort ralentissement dû aux blocages provoqués par le COVID, tandis que les données mensuelles avaient montré que les avaient chuté de 3,5 % sur un an en mars.

5. Le pétrole se rétracte, les craintes de la Chine l’emportant sur les nouvelles de la Libye et de la Russie

Les prix du pétrole brut se sont détendus après la flambée de lundi, les craintes concernant la demande chinoise revenant sur le devant de la scène.

Les prix avaient augmenté lundi en raison d’une vague de protestations dans les installations de production et de transport en Libye, qui ont mis hors service environ 500 000 barils par jour. La Libye est une source clé de pétrole pour l’Europe et une source encore plus importante à un moment où de nombreux acheteurs européens choisissent de ne pas acheter de pétrole russe.

Reuters a rapporté plus tôt que la production de la Russie a chuté de quelque 300 000 barils par jour en dessous de son quota OPEP+ en mars, car le manque d’acheteurs européens a perturbé les activités des producteurs, des sociétés d’oléoducs et des terminaux d’exportation qui desservent habituellement le marché européen.

Vers 14h25, les contrats à terme sur le étaient en baisse de 1,4% à 106,06 $ le baril, tandis que les contrats à terme sur le étaient en baisse de 1,4% à 111,62 $.


Source link

0 0 votes
Article Rating

 
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.