image

Chute libre pour le pétrole en cas de récession, selon Citi. Par Investing.com

© Reuters.

Investing.com – Le a connu une journée très volatile aujourd’hui et a fortement chuté alors qu’il était à presque 112 dollars. Il oscille maintenant autour de 100 dollars le baril, mais Citi estime qu’il pourrait tomber dans la fourchette des 60 dollars d’ici la fin 2022 si une récession s’installe.

“Dans un scénario de récession avec une hausse du chômage, des faillites de ménages et d’entreprises, les matières premières suivraient une courbe de coûts décroissante, les coûts se dégonflant et les marges devenant négatives pour conduire”.

Citi a ajouté que la baisse de la demande entraînerait le développement d’excédents, ce qui “exige que les prix baissent jusqu’à ce que l’offre soit réduite, tombant en dessous des coûts de production pour rétablir l’équilibre.”

Les barils de et le WTI ont tous deux dépassé les 130 dollars en mars alors que l’invasion de l’Ukraine par la Russie faisait craindre une pénurie de l’offre devant nue offre forte.

L’Occident avait alors sanctionné le secteur énergétique russe, perturbant les flux mondiaux de pétrole. Cependant, la Russie trouve encore des moyens pour écouler son pétrole notamment auprès de l’Inde et de la Chine.

Si les inquiétudes concernant l’offre ont été le principal moteur de l’ascension du pétrole pendant des mois, les craintes de récession ont récemment pris le dessus. Le WTI a terminé le mois de juin dans le rouge, pour son premier mois négatif en sept, les traders pariant sur un ralentissement économique qui saperait la demande.

“Pour le pétrole en particulier, les données historiques suggèrent que la demande mondiale de pétrole ne devient négative que lors des pires récessions mondiales”, a déclaré Citi. “Pourtant, la croissance plus faible de la demande et la disponibilité persistante de l’offre entraînent une baisse des prix des produits de base dans la plupart des récessions et, dans certains cas, à peu près au niveau du coût marginal.”

Au final, la banque voit le Brent tomber à 65 dollars le baril d’ici la fin 2022 si une récession s’installe. En 2023, le baril pourrait potentiellement atteindre 45 dollars, selon Citi.


Source link

0 0 votes
Article Rating

 
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.