image

Nouveaux rachats d’actions après un bond des résultats Par Reuters

© Reuters. TotalEnergies a annoncé jeudi un nouveau programme de rachat d’actions après avoir enregistré au deuxième trimestre 2022 un bond de ses résultats, une nouvelle fois dopés par la forte hausse du prix des hydrocarbures sur fond de guerre en Ukraine. /

PARIS (Reuters) – TotalEnergies a annoncé jeudi un nouveau programme de rachat d’actions après avoir enregistré au deuxième trimestre 2022 un bond de ses résultats, une nouvelle fois dopés par la forte hausse du prix des hydrocarbures sur fond de guerre en Ukraine.

Le groupe pétrolier, qui se développe à un rythme soutenu dans les énergies renouvelables et l’électricité, a précisé dans un communiqué qu’il visait pour le troisième trimestre jusqu’à 2 milliards de dollars de rachats d’actions, après un montant de 3 milliards au premier semestre.

Vers 10h, l’action TotalEnergies perdait cependant 2% environ alors que le progresse de 0,44%. “Les rachats d’actions restent inchangés à 2 milliards de dollars au troisième trimestre malgré l’amélioration de la génération de flux de trésorerie”, a souligné Giacomo Romeo, analyste chez Jefferies, qui tablait sur une hausse de 50% du montant des rachats d’actions au troisième trimestre.

Alors qu’il reste présent en Russie, à travers notamment les actifs ou projets de liquéfié (GNL) Yamal LNG et Arctic LNG et une participation de 19,4% au capital de Novatek, TotalEnergies a également dû comptabiliser une provision de 3,5 milliards de dollars liée principalement à l’impact potentiel des sanctions internationales sur la valeur de ses parts dans le groupe gazier russe.

Il n’a toutefois pas précisé quelles sanctions, ou sanctions potentielles, avaient été prises en compte.

“Du fait des faibles capacités additionnelles mobilisables de production et de raffinage au niveau mondial, des disruptions sur les marchés liées aux sanctions contre la Russie et aux contre-sanctions décidées par cette dernière, l’équilibre offre-demande des marchés des énergies devrait rester fragile et soutenir les prix, notamment gaziers”, a estimé le groupe.

TotalEnergies a également souligné la mobilisation de ses moyens humains et financiers pour “contribuer à la diversification de l’approvisionnement en gaz de l’Europe en maximisant l’utilisation de sa capacité de regazéification de GNL”.

BÉNÉFICE NET AJUSTÉ DE $9,8 MDS AU T2

Il anticipe que son prix moyen de vente de GNL devrait dépasser 15 dollars par million d’unités thermiques britanniques (Mbtu) au troisième trimestre, contre 13,8 dollars au premier semestre, mais rappelle que ses activités de GNL seront affectées par l’indisponibilité de l’usine américaine de Freeport LNG.

Le groupe table également sur une stabilité de sa production au troisième trimestre et veut maintenir un taux d’utilisation élevé dans son activité de raffinage.

TotalEnergies a enregistré au deuxième trimestre un résultat net ajusté de 9,8 milliards de dollars (contre 3,5 milliards au T2 2021) alors que les analystes attendaient en moyenne 9,9 milliards, selon les données Refinitiv.

L’Ebitda ajusté s’établit à 18,7 milliards de dollars (contre 8,7 milliards) et la marge brute d’autofinancement à 13,2 milliards (multipliée par deux), avec une production d’hydrocarbures stable de 2,738 millions de barils par jour (Mb/j).

TotalEnergies a aussi confirmé l’augmentation de 5% de son acompte sur dividende au titre de 2022 en proposant un montant de 0,69 euro par action, en ligne avec sa politique de hausse présentée en février, et a précisé que ses investissements nets devraient s’établir autour de 16 milliards de dollars cette année, dont 25% seront consacrés aux énergies renouvelables et à l’électricité.

(Reportage Benjamin Mallet ; avec Shadia Nasralla à Londres, édité par Nicolas Delame et Sophie Louet)


Source link

0 0 votes
Article Rating

 
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.