image

Le pétrole risque de subir une nouvelle perte mensuelle en juillet, mais se maintient au-dessus de 100 dollars avant l’OPEP Par Investing.com

© Reuters.

Par Barani Krishnan

Investing.com — Pour le marché pétrolier, la crainte de l’OPEP est plus grande que celle d’une récession américaine implicite.

Le brut américain a augmenté pour la troisième fois cette semaine, mais il est resté sous le seuil clé des 100 dollars le baril, tandis que le Brent est resté au-dessus de la barre des trois chiffres, dans un contexte d’inquiétude quant à ce que l’alliance mondiale des producteurs de , l’OPEP+, pourrait faire avec les quotas de production lors de sa réunion d’août la semaine prochaine.

À la clôture du mois de juillet, le WTI (West Texas Intermediate), basé à New York, a enregistré une perte mensuelle de 7,2 %, après une chute de 7,4 % en juin.

Sur la journée et la semaine, le WTI est toutefois en hausse.

Le brut de référence américain a terminé la séance de vendredi en hausse de 2,20 $, soit 2,3 %, à 98,62 $ pour le contrat de livraison de septembre. Pour la semaine, le WTI de septembre était en hausse de 4,1 %, après une baisse de 13 % au cours des trois semaines précédentes.

Le négocié à Londres pour livraison en octobre a enregistré une baisse d’environ 4,5 % en juillet, après une chute de 5,7 % en juin.

Vendredi, le brut de référence mondial s’est établi à 103,97 $, en hausse de 2,14 $, soit 2,1 %.

Sur la semaine, le Brent d’octobre a augmenté de 5,7 %, prolongeant la hausse de 2,7 % de la semaine dernière. Avant cela, le Brent avait chuté de 17 % en cinq semaines.

La hausse du pétrole sur la journée et la semaine a eu lieu alors que l’attention se tourne vers la réunion de l’OPEP+ du 3 août, qui décidera de la production du groupe pour septembre.

Des sources au sein des 23 pays de l’OPEP+ ont déclaré aux médias vendredi que l’alliance pourrait maintenir la production inchangée ou ne l’augmenter que légèrement pour septembre, malgré les efforts ardus de l’administration Biden pour cajoler l’alliance dirigée par l’Arabie saoudite et soutenue par la Russie afin d’augmenter sensiblement la production.

“Tous les regards sont désormais tournés vers cette réunion qui se tiendra dans un contexte de prévisions de croissance économique plus faibles, de risques de récession accrus et d’une économie américaine qui peut ou non être déjà en récession, selon la personne à qui vous parlez”, a déclaré Craig Erlam, analyste de la plateforme de négociation en ligne OANDA.

Les prix du pétrole ont chuté au début du mois de juillet en raison des craintes d’une récession imminente, confirmées cette semaine par des données économiques américaines anémiques pour le deuxième trimestre.

Le département du commerce a annoncé jeudi que le américain a affiché une croissance négative de 0,9 % au deuxième trimestre, après une contraction de 1,6 % au premier trimestre. Ces deux trimestres négatifs consécutifs placent techniquement l’économie en récession.

Par ailleurs, le département du commerce a déclaré vendredi que l’indice – un indicateur d’inflation suivi de près par la Réserve fédérale – a augmenté de 6,8 % au cours de l’année qui s’est terminée en juin, après avoir été inactif au cours des deux mois précédents, intensifiant ainsi la lutte de la banque centrale contre la croissance des prix.

Dans le même temps, le moral des consommateurs américains s’est maintenu près de ses plus hauts niveaux historiques vers la fin juillet, selon le sondage très suivi réalisé vendredi par l’Université du Michigan. Les dépenses de consommation représentent 70 % du PIB américain.


Source link

0 0 votes
Article Rating

 
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reset Password

Avertissement sur les risques :

Le trading peut vous exposer à des risques de pertes supérieures aux dépôts et ne convient qu’à une clientèle avisée ayant les moyens financiers de supporter un tel risque. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Entre 74 et 89% des comptes de clients de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ce site n’est en aucun cas une offre de conseil en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Trader le Forex et/ou les CFD’s implique un niveau de risque élevé, et peut ne pas être approprié car vous pouvez subir des pertes supérieures à votre dépôt. L’effet de levier peut être en votre défaveur.

Vous devez être conscient et avoir une compréhension complète de tous les risques associés au marché et au trading. Le site Union-trader.com peut être amené à produire des commentaires d’ordre général, ce qui ne constitue pas des conseils en investissement et ne doit pas être interprété comme tel.

Veuillez recourir aux conseils d’un conseiller financier extérieur. Le site Union-trader.com décline toute responsabilité pour les erreurs, inexactitudes ou omissions et ne garantit pas l’exactitude ou le caractère complet des informations, textes, graphiques, liens ou autres éléments contenus dans cette documentation. Toute information et toute mise à disposition sur le site ont un caractère privé.